Réduire le risque de SMSN

Bébé souriant, enveloppé dans un emmaillotage Halo qui dit "Le dos c'est le mieux" pour réduire le risque de SMSN.

Saviez-vous que le SMSN est la première cause de décès soudain et inattendu chez les nourrissons canadiens en bonne santé de moins d'un an ?

La majorité des décès dus au SMSN surviennent entre deux et quatre mois, 90 % d'entre eux se produisant au cours des six premiers mois. Prenons un moment pour passer en revue les pratiques de sommeil sûres qui vous apporteront la tranquillité d'esprit et contribueront à réduire le risque de SMSN.

Stratégies de réduction des risques liés aux PEID - Ce que vous pouvez faire

Pour aider à réduire le risque de SMSN, l'Académie américaine de pédiatrie et la Société canadienne de pédiatrie recommandent de pratiquer l'ABC (Seul, sur le dos, et dans un berceau ou un couffin) du sommeil sûr dès le premier jour de la vie du nouveau-né.

Plus précisément, poursuivez votre lecture ci-dessous pour découvrir ce que vous pouvez faire pour réduire le risque de MSN chez votre enfant.

1. Rendors-toi.

Placez toujours votre bébé sur le dos pour qu'il puisse dormir le jour comme la nuit. Il doit être placé dans un lit d'enfant standard certifié, avec un matelas ferme. Vers l'âge de cinq mois, de nombreux bébés commencent à se retourner. Notez qu'une fois que votre bébé commence à se retourner et à choisir sa propre position de sommeil, vous n'avez pas besoin de le retourner sans cesse sur le dos.

2. Créer un environnement de sommeil sûr

L'endroit le plus sûr pour le sommeil de votre bébé est un berceau ou un moïse conforme à la réglementation canadienne en vigueur. Le berceau ou le moïse doit se trouver dans votre chambre pendant les six premiers mois de la vie du bébé. Tout ce dont vous avez besoin dans le berceau est un matelas ferme avec un drap de lit adapté. Le lit d'enfant doit être exempt de jouets, d'oreillers, de couvertures, d'animaux en peluche, de coussins de protection, de dispositifs de positionnement et de tout autre objet mou. En ce qui concerne l'habillage du bébé, il faut un dormeur, et c'est tout. Lorsque le temps se refroidit, vous pouvez ajouter un sac de couchage pour garder bébé au chaud.

3. Partagez votre chambre, pas votre lit.

Comme mentionné ci-dessus, il est plus sûr de placer votre bébé dans un lit d'enfant ou un berceau à côté de votre lit pendant les six premiers mois. Le partage du lit, qui consiste à partager une surface de sommeil avec votre bébé, augmente le risque de MSN. Les lits d'adultes, les canapés et autres surfaces de couchage souples ne sont pas des espaces de sommeil sûrs pour les nourrissons.

4. Ne pas fumer, s'il vous plaît.

Le tabagisme pendant la grossesse et après la naissance de votre bébé est l'un des plus grands facteurs de risque du SMSN. Il est fortement recommandé de faire en sorte que votre maison et vos véhicules soient non-fumeurs. Cela vaut pour tout environnement dans lequel votre bébé passe du temps, y compris les maisons des parents et des autres personnes qui s'occupent de lui.

Pour plus d'informations sur le SMSN, visitez le site web "Le souffle du bébé". Baby's Breath est la seule fondation nationale canadienne qui se consacre au SMSN et qui a pour but de réduire tous les décès soudains et inattendus de nourrissons.


Faites des choix judicieux, même lorsque vous êtes fatigué

La transition vers la parentalité est définitivement épuisante. S'occuper d'un nourrisson représente beaucoup de travail, et vous connaîtrez très certainement une perte de sommeil ainsi que des périodes de sommeil interrompu. Il peut être tentant de co-sommeil réactif, ou de laisser bébé dans un siège auto ou une balançoire pour dormir, mais sachez qu'en suivant l'ABC du sommeil sûr, vous réduirez le risque de SMSN et préserverez la sécurité de votre petit.

Article précédent
flèche à gauche 3 étapes simples pour les soins prénataux
Next Post
Gérer l'heure du coucher avec plusieurs enfants flèche vers la droite

Produits connexes